Forum RaveUp60

Forum RaveUp60
Venez nous rejoindre!

3 avr. 2008

Bread, Love and Dreams

Une fois n’est pas coutume, l’équipe de Rave Up se penche sur la scène folk anglaise qui recèle de nombreux trésors. Bread, Love and Dreams n’y déroge pas. Une musique colorée et teintée de psychédélisme, aux arrangements raffinés et aux harmonies vocales délicieuses. Une voix somptueuse, douce, enivrante que celle d’Angie Rew, digne des plus grandes. Contrebalancé par le timbre plus sombre de sieur David McNiven. Sur des compositions enchanteresses, voyageuses. Qui vous propulse vers des contrées inimaginables de douceur et de féerie.

Le rêve prend forme en 1969, dans la banlieue d’Édimbourg, dans ce triste pays qu’est l’Écosse. Propice au désir d’évasion qui animera l’esprit du groupe tout au long de ses trois albums. Le groupe se forme autour des deux personnalités que sont Angie Rew et David McNiven, multi-instrumentiste, auquel s’ajoutera la chanteuse guitariste Carolyn Davis. À ce même moment, les Britanniques se découvrent une scène folk talentueuse porté par les excellents Trees, et proposent alors un style nouveau, le folk progressif. Qui fera école…

Le trio est alors vite repéré par Decca, qui sort un premier single en août 69, annonciateur du premier album. De très bonne facture d'ailleurs, mais sans réelle surprise. Si ce n’est cette constante volonté de varier les climats, de les torturer sur la voix angélique d’Angie.

Cette voie, le groupe va persister à la tracer avec le fabuleux The Strange Tale of Captain Shannon and The hunchback From Gigha, en 1970. Le chef-d'œuvre du groupe, à la pochette évocatrice des fantasmes ésotériques qui règnent alors au sein du combo. Leurs compositions respirent alors d’imagination, passant de climats apaisés à d’autres plus sombres, le tout sur une orchestration raffinée qui les distingue alors de leurs concurrents. Le long et poétique Masquerade qui s’étire le long d’une montée organique et progressive en est le meilleur exemple.

1971, le groupe explore encore plus ses délires, proposant dans son troisième et dernier album, Amaryllis, une véritable pièce progressive s’étendant sur toute une face. Thème en 3 parties, où les voix d’Angie et de David s’affrontent dans une douceur intime, et sur lequel s’exerceront Danny Thompson et Terry Cox de Pentangle. Rendant finalement au groupe un aspect plus traditionnel du folk anglais.

Bread, Love And Dreams nous laisse un héritage tout bonnement exceptionnel, ouvrant les portes du folk au psychédélisme et aux avancés progressives. Trois albums indispensables, à l’imagination débordante et à la beauté imprescriptible.

PERSONNEL : David McNiven (vocals, guitar, flute, mouth-organ), Angie Rew (vocals, guitar, percussion), Carolyn Davis (vocals, guitar)

DISCOGRAPHIE :

_ 1969 : Bread Love and Dreams (Label Decca SKL 5008 / Cotation : 120euros)

_ 1970 : Strange Tale Of Captain Shannon And The Hunchback From Gigha (Label Decca SKL 5048 / Cotation : 120Euros)

_ 1971 : Amaryllis (Label Decca SKL 5081 / Cotation : 600Euros)

_ 1969 : SP Virgin Kiss / Switch Out The Sun (Label Decca F 12958)

LIEN : Myspace

Aucun commentaire: